Lecture écocritique du Porteur des peines du monde d'Yves Sioui Durand

Variant title
An ecocritical reading of Yves Sioui Durand's Le Porteur des peines du monde
Source document: The Central European journal of Canadian studies. 2019, vol. 14, iss. [1], pp. 167-179
Extent
167-179
  • ISSN
    1213-7715 (print)
    2336-4556 (online)
Type
Article
Language
French
License: Not specified license
Rights access
embargoed access
Abstract(s)
La première pièce créée par le Théâtre Ondinnok, Le porteur des peines du monde, ressemble à un rite de passage ou à une quête initiatique ayant pour but de purifier l'Amérindien de son lourd passé. L'objectif de ce travail sera d'analyser Le Porteur des peines du monde en s'appuyant sur l'écocritique, une méthodologie de lecture des textes littéraires apparue aux États-Unis dans les années 1970. L'écocritique, qui s'intéresse principalement aux conséquences de l'action humaine sur la nature, n'est pas encore institutionnalisée au Québec, ni dans le champ littéraire, ni dans les études universitaires, mais, un intérêt indéniable pour ce champ d'études commence à se manifester.
The first play performed by the Ondinnok Theatre, Le porteur des peines du monde, looks like a rite of passage or an initiatory quest aiming to purify the Indigenous North American of the heavy burden of the past. The objective of this paper is to analyze Le porteur des peines du monde by relying on Ecocriticism, a methodology of literary study that first appeared in the United States in the 1970s. Though Ecocriticism, which is mainly interested in the consequences of human action on nature, is not yet fully institutionalized in Quebec – neither in the literary field nor in universities – an undeniable interest in this field of study is beginning to manifest itself.
Document
References:
[1] Boudreau, Diane. Histoire de la littérature amérindienne au Québec : oralité et écriture . Montréal : L'Hexagone, 1993.

[2] Boudreault, René. Du mépris au respect mutuel. Clef d'interprétation des enjeux autochtones au Québec et au Canada . Montréal : Les Éditions Ecosociété, 2003.

[3] Cappellari, Veronica. " L'immigrant et l'amérindien deux nouvelles voix sur la scène québécoise ". Francofonia, 57 (2009) : 5–14.

[4] Caron, Jean-François. " La plume autochtone / émergence d'une littérature ". Lettres québécoises : la revue de l'actualité littéraire, 147 (2012) : 12–15.

[5] Deloughrey, E., Gosson, R., Handley, G. " Introduction ". In: Deloughrey, E., Gosson, R., Handley (dir.), Caribbean Literature and the Environment: Between Nature and Culture. Charlottesville: University of Virginia Press, 2005: 1–30.

[6] Deloughrey, E., Handley, G. " Introduction ". In: Deloughrey, E., Handley, G. (eds), Postcolonial Ecologies. Literatures of the Environment. Oxford : Oxford University Press, 2011: 3–42.

[7] Garrard, Greg. Ecocriticism . London/New York: Routledge, 2004.

[8] Gatti, Maurizio. Littérature amérindienne du Québec. Écrits de langue française . Montréal : Éditions Hurtubise HMH, 2004.

[9] Gatti, Maurizio. Être écrivain amérindien au Québec : indianité et création littéraire . Montréal : Hurtubise HMH, 2006.

[10] Glotfelty, Cheryll, Fromm, Harold (eds). The Ecocriticism Reader: Landmarks in Literary Ecology . Athens: University of Georgia Press, 1996.

[11] Jurdat, Michel. Le défi écologiste . Montréal : Boréal, 1988.

[12] Lassi, Etienne-Marie. " Introduction : De l'engagement sociopolitique à la conscience écologique : les enjeux environnementaux dans la critique postcoloniale ". In : Lassi, Etienne-Marie (dir.), Aspects écocritiques de l'imaginaire africain. Langaa : RPCIG, 2013 : 1–17.

[13] L'Hérault, Pierre. " L'espace immigrant et l'espace amérindien dans le théâtre québécois depuis 1977 ". Dalhousie French Studies, 41 (1997) : 151–167.

[14] L'Hérault, Pierre. " Sioui Durand : l'espace amérindien au cœur de la cité ". Jeu : revue de théâtre, 114 (2005) : 117–126.

[15] Highway, Tomson. " On Native Mythology ". In : Appleford, Rob (dir.), Aboriginal Drama and Theatre. Toronto : Playwrights Canada Press, 2005.

[16] Huggan, Graham, Tiffin, Helen. Postcolonial Ecocriticism. Literature, Animals, Environement . London/New York : Routledge, 2010.

[17] Mariève, Isabelle. " L'écocritique québécoise et franco-canadienne : une communauté à bâtir ". The Goose, 1 (2015). http://scholars.wlu.ca/thegoose/vol14/iss1/42 [Site consulté le 15 avril 2017].

[18] Mariève, Isabelle. " Le printemps de l'écocritique francophone au Canada : un appel aux contributions en langue française pour The Goose ". The Goose, 2 (2015). http://scholars.wlu.ca/thegoose/vol13/iss2/43 [Site consulté le 15 octobre 2019].

[19] Sioui Durand, Yves. Le porteur des peines du monde . Montréal : Leméac, 1992.

[20] Paré, François. " Théories du théâtre autochtone au Canada depuis 1990. Refus de la posthistoire et réparation du corps social ". temps zéro, 7 (2013). http://tempszero.contemporain.info/document1122 [Site consulté le 15 octobre 2019].

[21] Posthumus, Stéphanie. " Une approche écologique : les lieux d'enfance chez Michel Tournier ". Voix plurielles, 1 (2005). https://brock.scholarsportal.info/journals/voixplurielles/article/view/541[Site consulté le 25 octobre 2019].

[22] Slovic, Scott. " Ecocriticism: Containing Multitudes, Practising Doctrine ". In: Coupe, Laurence (dir.), The Green Studies Reader: From Romanticism to Ecocriticism. London/New York : Routledge, 2000: 160–162.

[23] St-Amand, Isabelle. " Discours critiques pour l'étude de la littérature autochtone dans l'espace francophone du Québec ". Studies in Canadian Literature / Études en littérature canadienne, 2 (2010). https://journals.lib.unb.ca/index.php/scl/article/view/18321/19750 [Site consulté le 25 octobre 2019].

[24] Warren, Louis S. " The Nature of Conquest : Indians, Americans and the Environmental History ". In : Deloria, Philip J., Salisbury, Neal, A Companion to American Indian History. Malden/Oxford : Blackwell Publishers, 2002 : 287–306.

[25] Wickham, Philip. " Théâtre de guérison : Entretien avec Yves Sioui Durand ". Jeu, 113 (2004): 104–112.