La Pologne et les Polonais dans l'œuvre de Georges Simenon: vers un orientalisme intra-européen

Variant title
Poland and the Poles in the works of Georges Simenon: towards an intra-European orientalism
Source document: Études romanes de Brno. 2021, vol. 42, iss. 1, pp. 413-430
Extent
413-430
  • ISSN
    1803-7399 (print)
    2336-4416 (online)
Type
Article
Language
French
Abstract(s)
Cet article a pour objectif d'examiner la représentation de la Pologne et des Polonais dans l'œuvre de Georges Simenon, dans une perspective inspirée principalement de l'imagologie et de la théorie de l'orientalisme. Sont pris en compte aussi bien des reportages que des romans et des nouvelles de l'auteur belge. L'analyse des textes aboutit à l'identification d'un certain nombre de traits caractéristiques de la vision simenonienne de la Pologne et des Polonais, tels que : négativisation, exotisation, racialisation, érotisation, déshumanisation, animalisation, altérisation et étrangéisation linguistique. Rien que cette liste suggère la tonalité négative qui domine dans le portrait textuel du pays et de ses habitants. Quelques notes plus positives sont également signalées, mais l'accumulation de traits négatifs est surtout interprétée comme une forme d'orientalisme intra-européen, autrement dit un discours idéologiquement chargé dans le cadre duquel la Pologne, et plus largement, l'Europe centrale et orientale, sont opposées à un Ouest européen incarnant la norme civilisationnelle et humaine. La théorie de l'orientalisme s'avère ainsi un outil pouvant servir non seulement à la description de la domination symbolique de l'Europe occidentale colonisatrice sur les pays colonisés, mais aussi sur l'Orient intra-européen.
The aim of this paper is to examine the representation of Poland and the Poles in the works of Georges Simenon, from a perspective inspired mainly by imagology and the theory of orientalism. This includes Simenon's reportages as well as novels and short stories. The analysis of the texts leads to the identification of a certain number of characteristic features of the Simenonian vision of Poland and the Poles, such as: negativization, exoticization, racialization, eroticization, dehumanization, animalisation, otherization and linguistic strangerization. This list alone suggests the negative tone that dominates in the textual portrait of the country and its inhabitants. Some more positive notes are also reported, but the accumulation of negative traits is mainly interpreted as a form of intra-European orientalism, that is an ideologically charged discourse in the context of which Poland, and more broadly, Central and Eastern Europe, are opposed to a European West embodying the civilizational and human standard. The theory of orientalism thus turns out to be a tool which can be used not only to describe the symbolic domination of colonizing Western Europe over the colonized countries, but also over the intra-European East.
Note
  • L'auteur de cette étude bénéficie d'un financement octroyé par le Centre national de la recherche scientifique polonais (National Science Centre, Poland, research project 2018/30/M/HS3/00153).
Document
References:
[1] Alavoine, B. (2001a). Les voyages de Georges Simenon. Du récit-reportage à la fiction . In P. Antoine, & M.-Ch. Gomez-Géraud (Éds.), Roman et récit de voyage (pp. 175–182). Paris : Presses de l'Université de Paris-Sorbonne.

[2] Alavoine, B. (2001b). Qui raconte chez Simenon ? Originalité du jeu avec la voix et le point de vue . Cahiers de narratologie, 10, 49–61. | DOI 10.4000/narratologie.6913

[3] Assouline, P. (2017). La vision de l'étranger de Simenon est très intéressante, il a une vraie compassion . https://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture/pierre-assouline-simenon-est-nesous-le-signe-de-lexces-1.

[4] Bajomée, D. (2013). Badinages, étreintes et soupirs. Simenon, ce polisson . Les Cahiers de l'Herne. Georges Simenon, 110–118.

[5] Bordas, É. (2002). Image, imagologie . In P. Aron, D. Saint-Jacques, & A. Viala (Éds.), Le Dictionnaire du littéraire (pp. 288–289). Paris : PUF.

[6] Cadot, M. (1973). Naissance et développement d'un mythe ou l'Occident en quête de l'âme slave . Revue des Études Slaves, 49, 91–101. | DOI 10.3406/slave.1973.2006

[7] Clémens, R.; Vosse-Smal, G.; & Minon, P. (1953). L'Assimilation culturelle des immigrants en Belgique. Italiens et Polonais dans la région liégeoise . Liège : Imprimerie H. Vaillant-Carmanne.

[8] Denis, B. (2001). Simenon (Georges), Mes Apprentissages. Reportages 1931–1946 . Textyles, 20. http://journals.openedition.org/textyles/986.

[9] Eskin, S. (1990). Simenon. Une biographie . Paris : Presses de la Cité.

[10] Giabiconi, D. (2005). Filles de l'Est : construction d'une féminité racisée . Séminaire EFFIGIES du 14 mai 2005. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00003981/document.

[11] Halen, P. (1997). Propositions sur l'exotisme, avec une esquisse de Simenon en écrivain colonial . Traces, 9, 193–208.

[12] Le Fou de Bergerac. (s.d.). <https: www.toutsimenon.com/oeuvre/tout-simenon/fiche-livre/17-Le-fou-deBergerac_3915>.

[13] Lemoine M. ; & Carly M. (2003). Les Chemins belges de Simenon . Liège : Éd. du CEFAL.

[14] Maczka, E. (2010). La "belle Juive", avatars d'une figure de l'Autre en littérature française . Scripta Judaica Cracoviensia, 8, 77–92.

[15] Malinowski, W. M. (2009). La belle Polonaise dans la littérature française : pour une histoire du stéréotype . Kwartalnik neofilologiczny, LVI, 4, 375–388.

[16] Moura, J.-M. (1997). L'exotisme, une notion aux significations voyageuses . Traces, 9, 9–20.

[17] Pageaux, D.-H. (1995). Recherche sur l'imagologie : de l'histoire culturelle à la poétique . Revista de Filología Francesa, 8, 135–160.

[18] Pageaux, D.-H. (2007). Littératures et cultures en dialogue . Paris : L'Harmattan.

[19] Pantkowska, A. (2006). Le stéréotype de la Pologne et des Polonais dans les lettres belges de langue française . In M. Forycki, & M. Serwański (Éds.), Amis et ennemis héréditaires. Les Stéréotypes nationaux (pp. 117–129). Poznań : Instytut Historii UAM.

[20] Pietr le Letton. (s.d.). <https: www.toutsimenon.com/oeuvre/tout-simenon/fiche-livre/17-Pietr-le-Letton_4012>.

[21] Reportage . (s.d.). In Le Trésor de la langue française informatisé. http://stella.atilf.fr/Dendien/scripts/tlfiv5/visusel.exe?13;s=768756915;r=1;nat=;sol=4;.

[22] Robert, J.-L. (2004). Maigret à Paris . Sociétés et représentations, 17, 159–169. | DOI 10.3917/sr.017.0159

[23] Said, E. (2005). L'Orientalisme. L'Orient créé par l'Occident . Trad. C. Malamoud. Paris : Seuil.

[24] Sensationnel . (s.d.). In Le Trésor de la langue française informatisé. http://stella.atilf.fr/Dendien/scripts/tlfiv5/visusel.exe?12;s=1470642630;r=1;nat=;sol=1;.

[25] Simenon, G. (1975). Le Fou de Bergerac . Paris : Le livre de poche.

[26] Simenon, G. (1977). Pietr le Letton . Paris : Presses Pocket.

[27] Simenon, G. (1978). Waldemar Strvzeski . In Idem, Les 13 coupables (pp. 90–103). Paris : Presses Pocket.

[28] Simenon, G. (1990). Maigret et son mort . Paris : Presses de la Cité.

[29] Simenon, G. (2001). Mes apprentissages. Reportages 1931–1946 . Paris : Omnibus.

[30] Simenon, G. (2010). L'Outlaw . Paris : Gallimard.

[31] Simenon, G. (2015). Stan le Tueur . In Idem, Les Nouvelles Enquêtes de Maigret (pp. 285–326). Paris : Gallimard.

[32] Tartakowsky, E. (2012, 5 juillet). "La belle Juive" : l'imaginaire oriental au féminin . La Vie des idées, https://laviedesidees.fr/La-belle-Juive-l-imaginaire-oriental-au-feminin.html.

[33] Waldemar Strvzeski. (s.d.). <https: www.toutsimenon.com/oeuvre/tout-simenon/fiche-livre/17-Waldemar-Strvzeski_4126>.