Quelques observations sur l'interdiction linguistique