Les avatars de l'identité : de la narration à l'argumentation

Source document: The Central European journal of Canadian studies. 2005, vol. 4, iss. [1], pp. [55]-67
Extent
[55]-67
  • ISSN
    1213-7715 (print)
    2336-4556 (online)
Type
Article
Language
French
License: Not specified license
Abstract(s)
All kinds of communication, to some extent, impose, or are concerned with, the question of identity. The role of language in the construction of identity, as well as in the communicational practices or strategies through which identity can be affirmed, simulated or even lost cannot be overestimated. The capacity to represent facts of "reality" or the state of affairs textually, to report others' speeches as well as to express opinions and construct arguments is known to be fundamental. But it also carries an existential weight, which becomes most often manifest in, and through, narration. In giving an overview of the main types of approaches to the question of identity the paper moves away from narrative approaches to set up an argumentative theoretical framework instead. A similar shift of focus has been made in recent studies on identity which seem to be highly influenced by an utterance-based argumentation theory. The aim of this paper is to shed some new light on the question of identity in general and of Québec in particular from an argumentative standpoint.
À travers toutes les pratiques de la communication, nous parlons en quelque sorte de l'identité. L'importance du langage dans sa construction comme dans les stratégies par lesquelles nous pouvons l'affirmer, la dissimuler ou la perdre, est loin d'être négligeable. On connaît chacun les enjeux de la question de savoir mettre en texte les faits de la "réalité", de savoir rapporter les dires des autres, exprimer son opinion et construire une argumentation. Ces enjeux sont aussi existentiels, dont la prise en compte passe fréquemment par le biais de la narration. Si notre réflexion constitue une espèce de bilan sur des approches de l'identité, nous apercevrons d'un décalage qui nous conduira du cadre conceptuel narratif au cadre conceptuel argumentatif. Les études relativement récentes sur l'identité semblent marquées par l'emergence de renouvellements qui se nourrissent de l'argumentation, fondée sur l'énonciation. Notre étude vise à jeter une nouvelle lumière par des perspectives de l'argumentation au sujet de l'identitè en général et au Québec en particulier.
Document
References:
[1] Beausoleil, Claude. Le motif de l'identité dans la poesie québécoise . Ottawa: le Groupe de Création Estuaire, 1996.

[2] Belanger, André-J. « L'Identité nationale: produit antagonique du liberalisme. Les traditions latino-américaine et québécoise ». In Gérard Bouchard et Yvan Lamonde, La nation dans tous ses états. Le Québec en comparaison, Montréal/Paris: L'Harmattan, 1997, 75-97.

[3] Chamberland, Paul. Un parti pris anthropologique . Montreal: Éditions Parti Pris, 1983a.

[4] Chamberland, Paul. Le recommencement du monde . Québec: Éditions le Preambule, 1983b.

[5] Dionne, René (éd.). Quatre siècles ďidentité canadienne . Actes du colloque Université d'Ottawa, Montreal: Éditions Bellamin, 1983.

[6] Ferry, Jean-Marc. Les puissances de l'expérience. Essai sur l'identité contemporaine . t. I, Le sujet et le verbe, t. II, Les ordres de la reconnaissance. Paris: Éditions du Cerf, 1991.

[7] Ferry, Jean-Marc. « Narration, interprétation, argumentation, reconstruction. Les registres du discours et la normativité du monde social ». In Alain, Renaut (éd.). Histoire de la philosophie politique, 5, Les philosophies politiques contemporaines, Paris: Calmann-Lévy, 1999, 231-288.

[8] Forget, Danielle. « Les nouveaux paradigmes de l'identité et la littérature migrante au Québec ». In Pierre Ouellet (éd.). Le Soi et l'Autre. L'énonciation de l'identité dans les contextes interculturels. Sainte-Foy: Presses de l'Université de Laval, 2003, 35-50.

[9] Forget, Danielle et France Martineau. Des identités en mutation: de l'Ancien au Nouveau Monde . Ottawa: Éditions David, 2002.

[10] Hauser, Ken. Identity in a Psychological Perspective . Bayreuth: African Studies Series, 4, 1986.

[11] Imbert, Patrick et Marie Couillard (éds.). Les discours du Nouveau Mondeau XIXe siècle au Canada français et en Amérique latine . Actes du colloque 1994 Ottawa, NewYork/Ottawa/Toronto: Legas, 1995.

[12] Jewsiewicki, Bogumil et Jocelyn Letourneau (éds.). Identités en mutation. Socialités en germination . Sillery (Québec): Éditions du Septentrion, 1998.

[13] Levinas, Emmanuel. Totalité et infini. Essai sur l'extériorité . Kluwer Academie: Martinus Nijhoff, 1971. (biblioessai)

[14] Levi-Strauss, Claude. La pensée sauvage . Paris: Plon, 1962.

[15] Levi-Strauss, Claude. et al. L'identité . Séminaire interdisciplinaire, Paris: Grasset, 1977.

[16] Martel, Guylaine (éd.). Au tour del'argumentation. Rationaliser l'expérience quotidienne . Québec: Éditions Notabene, 2000.

[17] Miron Gaston. Les signes de l'identité, 1928-1996 . Montéal: Éditions du silence, 1983.

[18] Noppen, Luc (éd.). Architecture, forme urbaine et identité collective . Sillery (Québec): Éditions du Septentrion, 1995.

[19] Pascual, Amparo Serrano. « Le sujet comme processus inachevé ». In Guy, Bajoit et Emmanuel, Belin (éds.). Contributions à une sociologie du sujet. Paris: L'Harmattan, 1997, 95-112.

[20] Ouellet, Pierre (éd.). Le soi et l'autre, l'énonciation del'identité dans les contextes interculturels , Sainte-Foy: Presses de l'Université de Laval, 2003.

[21] Ouellet, Pierre, Simon Harel, Jocelyne Lupien et Alexis Nouss (éds.). Identités narratives. Mémoire et perception . Sainte-Foy: Presses de l'Université de Laval, 2002.

[22] Raccah, Pierre-Yves. « Lexique et ideologie: les points de vue qui s'experiment avant qu'on ait parlé ». In Carel, Marion. (éd.). Les Facettes du dire. Hommages à Oswald Ducrot. Paris: Editions Kimé, 2002, 241-269.

[23] Ricoeur, Paul. Soi comme un autre . Paris: Seuil, 1990.

[24] Simonffy, Zsuzsa. D'un engagement à l’autre ou comment laisser parler la subjectivité ďune instance autre . à para ître.

[25] Taylor, Charles. Sources of the Self. The Making of the Modern Identity . Cambridge: Cambridge University Press, 1989.

[26] Vincent, Diane. « L'argumentation et la construction de l'identité et de l'image des locuteurs, une étude de cas: comment peut-on dire que l'on est heureux? ». In Martel, Guylaine (éd.) Autour de l’argumentation. Rationaliser l'expérience quotidienne. Québec: Nota Bene, 2000, 127-153.

[27] Wieviorka, Michel et Jocelyne Ohana (éd.). La différence culturelle . Paris: Balland, 2001.