Montréal : entre transculture et migration

Variant title
Montreal : between transculture and migration
Author: Klaus, Peter
Source document: Études romanes de Brno. 2017, vol. 38, iss. 1, pp. 13-25
Extent
13-25
  • ISSN
    1803-7399 (print)
    2336-4416 (online)
Type
Article
Language
French
License: Not specified license
Abstract(s)
Cette conférence plénière pose dès le début quelques sujets de base liés à son titre : migrations, villes, exils. L'argument principal de la conférence plénière consisterait en une comparaison de deux métropoles, Berlin et de Montréal, deux villes de migrations hybrides, multi- et transculturelles. Ces villes occidentales représenteraient des laboratoires, des chantiers où s'expérimentent de nouvelles identités, des identités postmodernes nomades. Lorsqu'à Berlin s'expérimente une nouvelle identité juive, inédite, on pourrait dire qu'à Montréal s'expérimente une nouvelle identité « haïtienne », une nouvelle identité maghrébine, libanaise, ou latino-québécoise. La ville, la métropole ont depuis toujours été des lieux privilégiés de l'hybridité. Elle attire et conserve la différence et favorise en même temps ce glissement vers l'Autre et vers l'Altérité.
The principal theme of this keynote speech consists of a comparison of two metropolis Berlin and Montreal, two cities experiencing hybrid migrations, multicultural and transcultural. These western cities can be viewed as laboratories or "building sites" experimenting with new identities, postmodern nomadic identities. If in Berlin we could speak of experimenting with a new unprecedented Jewish identity, in Montreal we could speak of experimenting with new Haitian, Maghrebian, Lebanese or Latino-Quebecois identities. The city and the metropolis have always been privileged places with regard to "hybridity". They attract and maintain differences while at the same time encouraging a shift towards the Other and Otherness.
Document
References:
[1] Agnant, M.-C. (2004). Le livre d'Emma . Montréal : Éditions du remue-ménage.

[2] Agnant, M.-C. (2007). Un Alligator nommé Rosa . Montréal : Éditions du remue-ménage.

[3] Bensaddek, B. (2004). Montréal la blanche . Montréal.

[4] Berger, V., Kirsch, F. P., & Winkler, D. (2007) (Eds.). Montréal-Toronto-Stadtkultur und Migration . In Literatur, Film und Musik. Berlin : Weidler Buchverlag.

[5] Bissoondath, N. (1994–1995). Le marché aux illusions. La méprise du multiculturalisme . Toronto: Penguin Books. [En anglais: Selling illusions: The Cult of Multiculturalism in Canada.]

[6] Brüske, A., & Jessen, H. C. (Eds.) (2013). Dialogues transculturels dans les Amériques – Dialogos transculturales en las Américas. Nouvelles littératures littératures romanes à Montréal et à New York. Nuevas literaturas románicas en Montreal y en Nueva York . Tübingen : Narr Verlag.

[7] Étienne, G. (1979). Un Ambassadeur macoute à Montréal . Montréal : Nouvelle Optique.

[8] Farhoud, A. (1998). Le bonheur a la queue glissante . Montréal : Éditions de l'Hexagone.

[9] Frédéric, M. (1991). Montréal, mégapole littéraire . In Actes du Séminaire de Bruxelles (Septembre-Décembre 1991). Bruxelles : Centre d'Études canadiennes. Université Libre de Bruxelles.

[10] Gatti, M. (2004). Littérature amérindienne du Québec. Écrits de langue française . Montréal : HMH.

[11] Hébert, F. (1989). Montréal . Seyssel : Champ Vallon.

[12] Kanagayakam, Ch. (1997). Bissoondath, Neil . In E. Benson, & W. Toye (Eds.), The Oxford Companion to Canadian Literature (p. 124). Toronto-Oxford-New York : Oxford University Press.

[13] Laferrière, D. (2009). L'Énigme du retour . Paris : Grasset.

[14] LaRue, M. (1996). L'Arpenteur et le Navigateur . Montréal : CETUQ & Presses de l'Université de Montréal.

[15] MacLennan, H. (1945). Two Solitudes . New York : Duell, Sloan and Pearce.

[16] Mata Barreiro, C. (2005). Rôle de la littérature migrante dans la construction de la francophonie montréalaise . In J. K. Bisanswa, & M. Tétu (Eds.), Francophonie d'Amérique. Quatre siècles d'échanges Europe-Afrique-Amérique, (Québec, 26–29 mai 2003). Actes du Colloque. Québec : CIDEF-AFI.

[17] Moss, J. (2005). Representing Montréal Algérians on Stage and Screen . Québec Studies, 38, 25–35. | DOI 10.3828/qs.38.1.25

[18] Ollivier, É. (1991/1995). Passages . Montréal : L'Hexagone/Paris : Le Serpent à plumes.

[19] Ollivier, É. (2004). La Brûlerie . Montréal : Boréal.

[20] Ondaatje, M. (1987). In the Skin of a Lion . London : MacMillan.

[21] Phelps, A. (1976). Motifs pour le temps saisonnier . Paris : Oswald.

[22] Proulx, M. (1996). Les Aurores montréales . Montréal : Boréal.

[23] Ramirez, B. (2010). À ma façon (A Modo Mio) . In F. Cacia, B. Ramirez, & L. Tassinari (Eds.), La transculture et ViceVersa. Montréal : Les Éditions Tryptique.

[24] Robin, R. (1983/1993). La Québécoite . Montréal : Québec/Amérique : Éditions Typo.

[25] Robin, R. (2001). Berlin Chantiers. Essais sur les passés fragiles . Paris : Stock.

[26] Noël, F. (1983/1987). Maryse . Préface de Lise Gauvin. Montréal : vlb éditeur.

[27] Simon, S. (1999). Hybridité culturelle . Montréal : L'Île de la tortue.

[28] Simon, S. (2006/2008). Translating Montreal. Episodes in the Life of a Divided City . Montreal : McGill – Queen's University Press. [Version française : Traverser Montréal. Une histoire culturelle par la traduction. Trad. Pierrot Lambert, nouvelle préface de Sherry Simon, Montréal, Editions Fidés.]