Grálová queste jako pouť : od sředověku po Ottu Rahna

Variant title
La queste du Graal comme un pèlerinage : du Moyen Âge à Otto Rahn
Author: Zbíral, David
Source document: Religio. 2003, vol. 11, iss. 2, pp. [163]-184
Extent
[163]-184
  • ISSN
    1210-3640 (print)
    2336-4475 (online)
Type: Article
Language
Czech
License: Not specified license
Abstract(s)
Vu sous son aspect de reliquaire, le Saint Graal entre dans un triple contexte : 1) le culte des reliques des saints et du Christ (les inventiones, les confiscations de reliques par les croisés etc.) ; 2) la montée de la dévotion eucharistique ; 3) les croisades. Dans cette perspective, la quête du Graal devient un pèlerinage armé, une "croisade" vers une relique précieuse. L'esprit des croisades se voit clairement, mais avec une intensité assez variable, dans une bonne partie des romans arthuriens. C'est cet esprit général qu'il faut y chercher, au lieu de suivre Helen Adolf en se livrant à une lecture qui prétend découvrir dans la littérature arthurienne des reflets des événements précis. -- L'autre problème analysé ici est le cas de l'ésotériste nazi Otto Rahn qui, s'inspirant des cercles catharisants ariégeois, s'adonnait à la recherche du Graal cathare. Rahn concevait le Graal non seulement comme un objet réel, mais aussi comme la connaissance de la prétendue unité raciale et culturelle du Midi "wisigothique" avec l'Allemagne (cf. l'axe cathares-Kyot-Wolfram). Les descendants spirituels de Rahn, le présumé martyr cathare antinazi, continuent à fréquenter Montségur et Ussat-Ornolac. Ils cherchent le Graal (physique ou spirituel), les traces des cathares, l'én ergie du lieu etc. Certains d'entre eux peuvent être qualifiés de pèlerins.
Document